La déferlante Pit Bike envahie la France !

    0
    69

    Une Pit bike est une moto de petite taille avec une hauteur de selle comprise entre 70 et 80 cm et un empattement entre 110 et 115cm pour un poids d’environ 60 kg. On peut la considérer comme la petite sœur des motos cross. Nerveuse, puissante et peu chère, sa popularité n’a cessé de croître depuis son apparition. Ses admirateurs lui ont donné plusieurs surnoms, comme « Dirt bike », « Mini Moto », « Dirt », « Durt » ou encore « Deurt ». Initialement construite pour les enfants, sa puissance est telle, qu’aujourd’hui la moyenne d’âge de ces propriétaires se situe entre 16 et 30 ans. Différents modèles sont proposés, de la 50cc adaptée aux enfants/adolescents à la 190cc pour les adultes, il y en a pour tous les goûts et les besoins. Pour acquérir cet engin ludique et plaisant, nous conseillons le site WKX Racing, qui est la référence sur le net dans la vente de Pit bike et dans la pièce détachée. (En savoir plus ici )

    On peut se demander pourquoi avoir appelé cette mini moto « Pit bike ». Pour comprendre l’origine de son nom, il faut repartir quelques années en arrière dans l’histoire de la Pit bike.

    Au cœur des années 60, Honda développe une petite moto utilisant un moteur mono cylindre 4 temps de 50cc qu’il présente dans un parc d’attractions au Japon. Cette mini moto est destinée aux enfants, afin de leur faire découvrir les joies de la moto. Très rapidement, celle-ci devient l’attraction la plus prisée du parc. Honda y voit une opportunité financière et crée en 1963, la Z50M qui à la différence de sa version « d’attraction », est homologuée et adaptée à la vente aux particuliers. D’abord distribuées en Europe, les Américains se sentant distancé ont souhaité adapter cette petite moto de cross à leur pays. En collaboration avec Honda, ils éditèrent la Z50A. Produite pour entrer dans le coffre d’une voiture cette version compacte fut tout de suite adopté par de nombreux fans. Ensuite, elle fut largement utilisée par les pilotes lors des compétitions pour se mouvoir dans les paddocks, d’où son nom « Pit » pour stand et « bike » pour moto. Dans les années 2000, le marché semble porteur et Kawasaki se lance avec sa version KLX110, suivie de près par les Chinois. En 2005, en France, les modèles évoluent, des moteurs 125cc, 140cc, et même 150cc font leurs apparitions. Aujourd’hui, la France est l’un des plus gros marché d’Europe pour le Pit Bike. D’ailleurs les plus grandes marques de Pit Bike sont française : BASTOS BIKE, YCF, CRZ, APOLLO, GUNSHOT, …

    On peut considérer la pratique du Pit bike comme une introduction à la moto cross, mais il s’agit bien d’une discipline à part entière, où des compétitions sont organisées. En 2006, Cyril Porte, ancien champion de moto cross, crée la première compétition nationale de Pit Bike. Aussitôt, à plus petite échelle, d’autres compétitions régionales tel que le Challenge Grand Ouest (CGO) sont créées. Au cours d’une saison, les compétiteurs se retrouvent entre 4 et 7 fois, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Toutes ces rencontres ont un point commun, leurs multiples catégories. Cela permet aux enfants dans la catégorie « kids » tout comme aux adultes chevronnés avec la catégorie « élite » ou encore la catégorie « girl » réservée aux filles, de s’affronter dans des courses. 

    Utilisé pour la découverte du milieu de la moto par certain, elle est clairement une discipline à part entière qui mérite sa place dans le milieu de la moto. Les constructeurs de Dirt bike ont réussi à développer des gammes entières pouvant s’adapter à chaque besoin et chaque âges. Loin d’être une moto pour enfant, la Pit Bike vous surprendra, vous ne la regretterez pas.

    Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire